Dans la plupart des cas, il s’agit d’un déséquilibre hormonal passager (fréquent chez les jeunes filles et en pré-ménopause). Si le problème persiste dans le temps, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu’il élimine une cause organique (fibrome, polypes, cancer de l’utérus).

En médecine naturelle, vous trouverez des conseils de médecins intéressants sur  le site http://www.soignez-vous.com. On conseille de réduire l’apport alimentaire en acide arachidonique (acide gras oméga-6) qui se trouve essentiellement dans les graisses animales et qui joue un rôle important dans le processus de la menstruation.